top of page

Une séance portrait au jardin Compans-Caffarelli à Toulouse



Il y a quelques mois, j'ai eu le plaisir de photographier Safia lors d'une séance portrait intimiste à Toulouse. L'objet de sa démarche était certes d'obtenir de jolies photos d'elle qui puissent témoigner de ce jeudi matin particulier passé ensemble et de cette période de sa vie mais aussi et surtout de lui permettre de s'accorder un moment pour elle, dans sa bulle, une pause pour souffler, loin du quotidien et de tout ce qu'il implique. C'est à vrai dire souvent le but premier de ces séances individuelles : s'autoriser à penser à soi sans trop culpabiliser (ou essayer en tout cas... ;-)), éloigner son téléphone, débrancher son cerveau et se donner le droit de couper avec tout/tous le temps de quelques heures pour profiter d'un moment en tête-à-tête avec soi-même. Ces séances sont souvent des respirations finalement, une invitation à être et à ressentir, pleinement. C'est ce que j'ai à cœur de retranscrire dans nos images : votre lâcher prise et ce qui s'exprime alors, ce que vous êtes quand vous ne vous interdisez plus rien, quand vous baissez tout à fait les armes et que vous me laissez vous regarder sans masque, sans filtre. Vos grands éclats de rire me touchent autant que vos larmes, j'aime capturer vos contrastes, vos paradoxes, vos gestes pleins de retenue d'abord puis très enthousiastes l'instant suivant, ou l'inverse, votre regard inquiet, votre sourire qui s'élargit, cette mèche de cheveux un peu rebelle que vous replacez maintes fois avec agacement puis que vous acceptez de laisser danser dans le vent, vos mains qui s'agitent au rythme de vos émotions et de notre échange. Pour parvenir à ce naturel, du temps est nécessaire, de votre côté comme du mien, afin que l'on fasse connaissance et qu'un climat de confiance mutuelle puisse s'installer. Je m'adapte à chacun, à sa timidité, à sa pudeur, en allant à son rythme pour lui permettre de profiter d'un bon moment, qu'il lui faille trente minutes ou deux heures pour parvenir à se sentir à l'aise. Un peu de stress est légitime, l'exercice n'est pas anodin et peut s'avérer impressionnant mais il doit évidemment rester agréable. Si votre domicile est à mon sens souvent plus propice à la réalisation des séances intimistes, il est malgré tout possible de les organiser en extérieur aussi comme nous l'avons fait avec Safia au jardin Compans-Caffarelli. Un lieu calme, sans trop de passage, où vous vous sentez bien, où l'on peut entendre le bruit du vent ou de l'eau et les piaillements des oiseaux... c'est une excellente configuration pour vous permettre de faire taire vos pensées et de respirer devant mon objectif. En extérieur je peux prendre un peu plus de distance avec vous, ce qui peut vous aider dans un premier temps à faire abstraction de l'appareil photo, et il également intéressant pour moi de pouvoir jouer avec l'environnement pour composer nos images et créer, par exemple, un cocon protecteur autour de vous à l'aide de plantes placées au premier plan. Assez parlé, il est à présent temps de vous laisser en compagnie de la merveilleuse Safia. J'espère que toutes les émotions qu'elle a traversées au cours de ce joli moment partagé arriveront jusqu'à vous...










Si vous souhaitez à votre tour sauter le pas pour passer devant mon objectif et tenter l'expérience d'une séance photo intimiste à Paris ou ailleurs, envoyez-moi un message ici ou à maariegibert@gmail.com pour me parler de vous et de votre projet. J'ai hâte de vous lire, à bientôt !

Commentaires


bottom of page